Microsoft rend open source l’algorithme de recherche Bing Search

Microsoft rend open source l’algorithme de Bing Search 07 Juin

Réaffirmant son engagement envers la communauté open source, Microsoft vient de publier un algorithme IA qui permet à son navigateur Bing de fournir des résultats plus pertinents aux internautes. Baptisé « Space Partition Tree And Graph » (SPTAG), cet outil développé par la firme de Redmond vise à répondre aux besoins de recherche en constante évolution grâce à des modèles d’apprentissage dédiés à la recherche d’information, appelés « Vecteurs ». Le point avec OSS !

SPTAG : des résultats plus pointus en un temps record !

L’algorithme SPTAG permet à Bing de déduire une réponse lorsque la question est vague. La requête « Combien mesure la Tour de Paris ? » sera traitée comme la question « Combien mesure la Tour Eiffel », par exemple. Jeffrey Zhu, programmeur en chef de l’équipe Microsoft Bing, présente cette nouvelle évolution : « Bing traite des milliards de documents chaque jour, et l’idée est maintenant que nous pouvons représenter ces entrées comme des vecteurs et rechercher dans cet index géant de plus de 100 milliards de données pour trouver les résultats les plus proches en 5 millisecondes ». La recherche vectorielle approfondie est donc sur les tablettes de Bing qui ne baisse pas les bras dans un secteur ultra-dominé par Google. Le code source de ce programme de recherche vectorielle est accessible sur GitHub avec une documentation complète et des vidéos téléchargeables sur le Microsoft AI Lab.

La firme de Redmond devient petit à petit une entreprise « open source »

Grâce à la technologie de recherche vectorielle de Microsoft, les développeurs pourront créer leurs propres moteurs de recherche ou contribuer à leur développement en soumettant des mises à jour. En plus de la prospection traditionnelle, l’équipe de Bing s’attend à ce qu’elle soit utilisée pour des applications commerciales ou grand public, comme l’identification d’une langue parlée via un clip audio ou une identification plus rapide et plus précise du contenu d’une image. Il s’agit d’un projet ambitieux qui confirme la volonté du mastodonte américain de poursuivre son évolution en passant d’un écosystème fermé à un environnement plus accessible et plus accueillant. L’acquisition de GitHub, la publication du code source de Web Template Studio, la présence sur scène de Satya Nadella, PDG de Microsoft, aux côtés de Jim Whitehirst, PDG de Redhat lors du RedHat Summit la semaine dernière… Microsoft ne fait pas les choses à moitié pour se rapprocher de la communauté open source.

Passionné par cette filière jeune et dynamique ? Découvrez les formations spécialisées que vous propose l’Open Source School !