Toyota va rendre sa technologie d’électrification open-source !

Toyota rend sa technologie d'électrification open-source 12 Avr

Le constructeur automobile nippon Toyota a annoncé mercredi dernier la publication imminente de ses brevets d’électrification et d’hybridation en vue d’encourager l’adoption des véhicules électriques, et donc la réduction des émissions en CO2. Cette initiative survient 5 ans après qu’Elon Musk ait permis à d’autres fabricants d’exploiter les brevets de Tesla, sans crainte de poursuites judiciaires, en faisant de facto des logiciels libres. Le point avec l’Open Source School !

Toyota a rendu publiques ses licences des deux dernières décennies

En délivrant ses 24 000 brevets accumulés depuis les années 1990, Toyota entend donner un coup de pouce aux efforts de développement des véhicules électriques et hybrides. Il faut dire que les processus de conception et de production dans la filière sont à la fois coûteux et chronophages. Le constructeur japonais n’a pas hésité à partager les secrets de sa technologie innovante avec toutes les entités intéressées par ce marché à fort potentiel que sont les voitures écologiques, en mettant à leur disposition :

  • 2 600 brevets pour les moteurs électriques ;
  • 2 020 brevets pour les unités de contrôle de puissance ;
  • 7 500 brevets de contrôle du système ;
  • 1 320 brevets autour des boites à vitesses motorisées ;
  • 2 200 brevets autour des chargeurs ;
  • 2 380 brevets pour les piles à combustible, en plus des 5 680 disponibles depuis 2015.

Le leader mondial de l’automobile, qui ne compte pas s’arrêter là, prévoit également d’offrir un service d’assistance technique (payant) à d’autres entreprises souhaitant se lancer dans la production de véhicules éco-friendly.

Toyota a déjà vendu 13 millions de voitures hybrides dans le monde

Quand on sait que Toyota monopolise plus de 80% des ventes de ce type de véhicules dans le monde, on mesure combien la publication de ces brevets est une actualité phare dans la filière. Le premier modèle, qui porte le nom de « Prius », a fait son apparition en 1997, et fut suivi par la gamme Mirai carburant à l’hydrogène, l’énergie du futur. Après avoir réussi à écouler quelque 13 millions de modèles hybrides, le géant japonais est maintenant talonné par d’autres grands constructeurs tels que Jaguar, Land Rover et Ford qui visent à produire des voitures totalement électriques.

La communauté open source mondiale peut à nouveau se réjouir de l’engagement exprimé par l’un des principaux groupes industriels mondiaux, à travers le logiciel libre, pour le bien-être de la planète. C’est aussi un excellent débouché supplémentaire pour les étudiants intéressés par l’open source !