Hollywood ouvre ses portes à l’open source

cinema open source 01 Oct

L’académie américaine des arts et sciences du cinéma vient de conclure un partenariat d’une grande importance avec la fondation Linux. Ce partenariat a donné naissance à une association nommée « Academy Software Foundation », qui nourrit l’ambition de fournir un espace de discussion et de partage aux développeurs de logiciels open source travaillant dans l’industrie cinématographique, la télévision et les jeux vidéo.

80% des logiciels utilisés dans l’industrie cinématographiques sont open source

La fondation « Academy Software Foundation » compte dans ses rangs des grands noms comme Autodesk, Cisco, Google cloud ou encore Intel. La création de cette entité est le fruit d’une étude menée pendant deux ans par le conseil des sciences et de la technologie concernant l’impact des logiciels open source sur l’industrie cinématographique. Cette enquête a démontré que plus de 80% des logiciels utilisés dans l’industrie sont open source, notamment dans l’animation et les effets visuels. Avec un tel volume, la création d’une plateforme collaborative entre les intervenants de l’industrie hollywoodienne et les développeurs de logiciels libres est devenue une nécessité. Jim Zemlin, directeur général de la fondation Linux, se montre optimiste : « Avec l’Academy Software Foundation, nous offrons la possibilité aux développeurs d’innover dans l’industrie du cinéma et du divertissement en général ».

Le point sur les objectifs de l’ASWF

La mission principale de l’ASWF est de créer une plateforme communautaire qui encourage les développeurs de logiciels libres à s’investir davantage dans la création de solutions pour l’industrie du divertissement. L’ASWF va s’employer à :

  • Accélérer le développement de logiciels open sources adaptés à l’industrie du divertissement ;
  • Fournir un espace de partage et de discussion entre les développeurs de logiciels libres qui opèrent dans l’industrie cinématographique ;
  • Fournir aux particuliers et aux organisations la possibilité de participer au codage des solutions open source dédiée au 7e Art ;
  • Établir un modèle de licence partagée afin de proposer des licences de meilleure qualité ;
  • Formaliser les meilleures pratiques et favoriser le partage des ressources entre les industries du cinéma et du divertissement en général.

Pour les professionnels du développement, l’industrie du cinéma est un excellent débouché qui cumule les bons points : le cinéma passionne, rémunère bien et affiche des besoins massifs et réguliers.

Passionné par l’Open Source ? Découvrez les formations d’excellence de l’Open Source School !