7 distributions Linux surprenantes, mais très peu connues

distributions linux surprenantes 05 Sep

Pour beaucoup, Linux rime automatiquement avec Ubuntu et Fédora, distributions les plus connues du très célèbre système d’exploitation Open Source. Ils en existent d’autres, certes moins renommées, mais qui valent aussi le détour, avec souvent des fonctionnalités pratiques, parfois décalées. Prêt pour un petit tour d’horizon ? C’est parti !

1 – CAINE Linux

CAINE est l’acronyme de « Aided Investigate Environnement ». Il s’agit d’une distribution italienne de Linux, créée à des fins judiciaires et policières. Cette version Linux contient plusieurs logiciels d’investigation qui permettent par exemple de cacher du contenu dans une image ou une vidéo, passer au peigne fin un ordinateur dont on a récupéré les données, voire même récupérer des mots de passe. C’est donc une version Linux qui risque de plaire aux fans de séries policières !

2 – GnewSense

GnewSense est la version Linux des puristes. Elle se défait de tout ce qui n’est pas Open Source, pour des raisons éthiques et morales. Pour l’équipe qui gère le système, il est tout à fait normal, voire même impératif, d’offrir aux internautes la possibilité d’apprendre et de partager leur savoir avec d’autres personnes sans aucune contrainte. Autant dire qu’avec GnewSense, l’utilisateur ne va jamais rencontrer de problèmes de droits d’auteur.

3 – Red Star OS

En effet, Red Star Os est conçu pour intégrer des filtrages de contenu à grande échelle. C’est d’ailleurs cette version de Linux qui est utilisée par le gouvernement de la République Nord-Coréenne, à des fins sécuritaires. Red Star OS est capable de filtrer les sites que l’on peut consulter et les requêtes que l’on peut formuler. C’est malheureusement la version Linux plébiscitée par les pays qui pratiquent la censure à grande échelle.

4 – Damn Small Linux

Si beaucoup de systèmes d’exploitation ont tendance à occuper beaucoup d’espace sur votre disque dur, Damns Small Linux, alias DSL, n’a besoin que de 50 Mo ! Ce n’est pas forcément la distribution la plus accomplie de Linux, mais le peu d’espace qu’il occupe et le fait qu’il dispose d’une interface graphique en font un vrai petit bijou ! À noter qu’il peut aussi faire office de serveur SSH ou équivalent.

5 – Tails Linux

Cette version Linux est faite pour protéger au maximum votre vie privée. C’est une distribution qui peut s’exécuter depuis une carte flash ou n’importe quel autre support externe, afin de vous permettre de vous connecter à internet et vous déconnecter sans laisser aucune trace de votre passage.

6 – ZeroShell

ZeroShell ne possède pas d’interface graphique. Pour y accéder et le configurer, il faut donc utiliser un navigateur. Particulièrement adapté aux systèmes embarqués, il propose un serveur radius pour l’authentification sécurisée et un serveur proxy HTTP. Disponible sur CD, il peut se lancer aussi à partir d’un support externe auto-exécutable.

7 – Yellow Dog Linux

Yellow Dog Linux est un système d’exploitation Linux open source construit sur le noyau Red Hat / CentOS. Cette distribution combine un programme d’installation graphique prenant en charge un large éventail de matériels, de noyaux de pointe, de compilateurs stables et fonctionnels pour le développement de codes et de serveurs pour les services web, de base de données, de messagerie et réseau.

Passionné par l’Open Source ? Découvrez les formations d’excellence de l’Open Source School !