L’Etat développe sa propre solution de messagerie instantanée

messagerie instantanée état français 02 Mai

Mettre en place un outil de messagerie instantanée sécurisée, basé sur des logiciels open source, dont Riot et Matrix, d’ici l’été, pour garantir la confidentialité des échanges entre les différentes administrations de l’Etat. Tel est l’objectif de la DINSIC (direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat), soutenue dans son dessein par l’ANSSI (agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) et les DSI du ministère des Armées ainsi que de l’Europe et des affaires étrangères. Les détails.

Une solution de messagerie 100% étatique

L’Etat a donc décidé de se servir lui-même en développant une solution de messagerie instantanée 100% française et étatique pour renforcer sa souveraineté numérique et permettre aux différents ministères et administrations français d’échanger des messages instantanés chiffrés, en toute sécurité. La capacité de l’Etat « à travailler en mode agile pour répondre à des besoins concrets en utilisant des outils en open source et à très faible coût de développement » est ainsi mise en évidence. En effet, le fait de pouvoir échanger des informations « de manière sécurisée » est stratégique « à la fois pour les cabinets mais aussi pour avoir un dialogue plus fluide avec les administrations », a expliqué Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

Compatible avec tous types de terminaux mobiles

En développement depuis quelques mois, la solution de messagerie instantanée de l’Etat est actuellement soumise à des tests au sein de plusieurs organismes, dont le Secrétariat d’Etat au Numérique et la DINSIC. Cette solution, qui bénéficie en outre du soutien de l’ANSSI, s’appuie sur le logiciel open source Riot utilisant le standard d’échange ouvert Matrix, le même utilisé par Thales. Mounir Mahjoubi souligne que ce standard d’échanges de messages instantanés, « porté par une start-up franco-britannique (New Vector), et bénéficiant de nombreuses contributions », « a déjà retenu l’attention d’autres Etats tels que les Pays-Bas et le Canada, avec qui la DINSIC collabore étroitement ». Il est prévu que cette solution de messagerie sécurisée « sera compatible avec n’importe quel terminal mobile ou poste de travail, d’Etat ou personnel. », ce qui devrait fluidifier l’information et les partages de documents.

Vous êtes un jeune en quête d’une formation à même de vous préparer à intégrer la filière open source ? Découvrez la formation initiale proposée par l’OSS, l’école N°1 du logiciel libre en France !