Barcelone abandonne Microsoft et bascule dans l’open source

barcelone 30 Jan

Après Nantes et Rennes, c’est au tour de Barcelone de se passer des services de Microsoft au profit de solutions open source. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la campagne européenne « Public Money, Public Code », lancée par la Free Software Foundation Europe. La capitale catalane va passer progressivement de l’utilisation des logiciels Exchange Server, Internet Explorer et Office à Open-Xchange, Firefox et la suite LibreOffice. Les explications !

La bascule totale vers l’open source prévue pour 2019

Le journal espagnol El Pais s’est fait l’écho de cette transition de Barcelone vers l’open source. Jusqu’ici liée à Microsoft par un contrat de fourniture de services, Barcelone souhaite réaliser des économies et par la même occasion offrir aux startups locales des conditions favorables au développement. La ville privilégiera ces entreprises locales pour le développement de logiciels et solutions sur mesure. Ce passage à l’open source permettra par ailleurs à la ville de mieux contrôler les logiciels utilisés sur son territoire. La bascule totale vers l’open source est prévue avant le printemps 2019. D’ici là, la ville sous-traitera des projets informatiques à des PME locales et la municipalité devra effectuer 65 nouvelles embauches de développeurs. Dans un premiers temps, les applications utilisateurs seront remplacées par des applications alternatives open source. Ensuite, la suite Office, Internet Explorer, Outlook et Exchange Server seront progressivement remplacés par LibreOffice, Firefox et Open-Xchange. Une baisse d’utilisation des produits du mastodonte américain est prévue avant l’échéance du mandat municipal, affirme Francesca Bria, le commissaire à la technologie et à l’innovation numérique de Barcelone.

70% du budget informatique de 2018 alloué aux logiciels libres

Le système d’exploitation Windows sera pour sa part épargné, car l’objectif est de consacrer 70% du budget informatique de 2018 aux logiciels libres, sans pour autant se séparer du Windows OS. L’adoption d’une distribution Linux est prévue pour 2019. Et même si les responsables de la ville n’ont pas dévoilé son nom, les observateurs pensent qu’il s’agit d’Ubuntu. En opérant ce tournant majeur, Barcelone devient la première commune à rejoindre la campagne européenne « Public Money, Public Code », créée par la Free Software Foundation Europe. Cette initiative appelle les organismes publics à utiliser des systèmes ouverts et librement réutilisables supportés par des entreprises locales, au lieu d’investir l’argent des contribuables dans des logiciels propriétaires sous licence qui coûtent trop cher.

L’open source vous passionne ? Rejoignez l’OSS, l’école de référence du logiciel libre en France, et bénéficiez d’une formation parfaitement adaptée aux profils recherchés par les employeurs !