La filière open source représente 10% du marché de l’IT en France

opensource2 22 Déc

Optimisation des coûts, indépendance vis-à-vis des éditeurs, pérennité, sécurité des données, transparence, etc. Bref, l’open source cumule les bons points. Heureusement, la France a été parmi les premiers pays ayant compris l’importance stratégique de cette filière, ce qui lui a permis de se positionner en chef de fil en la matière au niveau européen, devançant le Royaume-Uni et l’Allemagne. C’est ce qui ressort de la dernière enquête réalisée à l’occasion du Paris Open Source Summit sur l’évolution du marché du logiciel libre. Décryptage !

Quel est le secret de l’essor de l’open source en France ?

« Dès les années 90, les autorités se sont emparées de l’open source via diverses agences de modernisation. Les administrations et les collectivités locales ont été encouragées à recourir à cette technologie. Puis au milieu des années 2000, les acteurs privés s’y sont intéressés à leur tour », souligne Stefane Fermigier, coprésident du CNLL.

Les différentes actions de l’Etat en faveur de l’open source n’expliquent pas à elles seules l’essor de cette filière en France. « La qualité de l’enseignement et le coût moins élevé des développeurs, en comparaison avec ceux des grands hubs technologiques tels que la Silicon Valley » concourent à ce succès remarquable, selon Philippe Montargès, fondateur de Alter Way, entreprise spécialisée dans l’hébergement web et le développement de plates-formes, et également coprésident du CNLL. Le logiciel libre est notamment promu pat les start-up, les PME régionales et les ETI françaises, ce qui s’avère très favorable pour l’emploi.

4.000 emplois par an dans l’open source d’ici 2021

Le secteur de l’open source bénéficie également d’une belle réputation dans la mesure où il avantage l’emploi local, et pour cause. Il est surtout l’apanage des petites et moyennes structures qui sont moins enclines à créer un schéma de sous-traitance à l’étranger pour développer le code des plateformes, contrairement à ce qui se passe au sein des grands groupes qui recourent à la délocalisation partielle ou totale de leurs activités vers d’autres pays pour des considérations de mains-d’œuvre et d’avantages fiscaux, entre autres. Le chiffre d’affaires du libre représente 4,5 Milliards d’Euros en 2017 (dont 4.1 Milliards en services et 378 Millions d’Euros en édition de logiciel). La filière accapare 10% du marché global IT en France.

L’activité autour du libre génère quelque 45 000 emplois, mais l’étude révèle que les besoins en embauches vont augmenter, atteignant quelque 4.000 recrutements nets par an, pour accompagner une croissance annuelle prévue de 8,1% à l’horizon 2021. L’internet des objets (IoT), le Big Data ou encore l’intelligence artificielle s’ouvrent davantage sur l’open source, ce qui créent davantage d’opportunités et de possibilités. Une bonne nouvelle DONC pour les étudiants de l’OSS qui peuvent aspirer à une carrière professionnelle haute en couleur dans la filière open source française. Si vous êtes passionnés par l’open source, alors n’hésitez pas à rejoindre l’OSS, en optant pour notre programme !