Quelle place pour l’open source français à l’échelle mondiale ?

opensource2 22 Déc

On le sait, les chiffres font état d’un accroissement exponentiel du recours aux bases de données open source au sein des entreprises, notamment celles qui affichent une taille imposante avec une renommée internationale. Bientôt le succès de ces solutions rivalisera avec celui retentissant des projets de système d’exploitation et de middleware Linux et JBoss. Nous vous proposons aujourd’hui d’évaluer la place de l’open source français à l’échelle mondiale…

Effectif des développeurs open source : la France classée 6e

Une étude de Forrester Research révèle que les entreprises basées en France sont plus ouvertes aux solutions open source que celles situées dans d’autres pays européens et même au-delà. A titre comparatif, 24% des entreprises en France font confiance aux logiciels open source, contre 21% en Allemagne et 17% seulement aux Etats-Unis, le pays de la Silicone Valley et des technologies de pointe. Au Royaume-Uni, ce taux n’est que de 15% !

Les entreprises françaises déploient des bases de données open source comme EDB Postgres pour leurs nouvelles applications et parviennent ainsi à réaliser d’importantes économies sur le coût total alloué aux bases de données. L’engouement de ces entreprises pour l’open source est en train de transformer leurs méthodes de travail, à tel point que l’on peut parler aujourd’hui d’une réelle révolution du libre.

Par ailleurs, ce constat se voit confirmé par une étude du cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) qui montre que 75% des entreprises françaises perçoivent l’open source comme une condition capitale à l’innovation et au développement des technologies numériques dans l’Hexagone. Toutefois, l’engouement des entreprises se heurte à un obstacle de taille : la rareté des développeurs open source. En effet, selon GitHub Archiv, la France compte 151 529 développeurs open source. Elle occupe ainsi la 6e place mondiale derrière les Etats-Unis (1 709 062), la Hongrie (428 786), l’Allemagne (319 787), le Royaume Uni (304 752) et la Chine (250 708). Mais lorsqu’on rapporte le nombre de développeurs open source à la population de chaque pays, la France dégringole pour se retrouver à la 23e place, avec 1,3 développeur pour 1 000 personnes, loin derrière la Hongrie qui occupe la tête de ce classement avec près de 43 développeurs pour 1 000 personnes.

La France plus ouverte que jamais à l’open source

En France, la loi pour une République numérique prépare le pays aux enjeux de la transition numérique. L’open source se trouve donc au cœur de cette dynamique, puisqu’il démocratise l’accès au big data en mettant à portée de main des entreprises, quelle que soit leur taille, des solutions performantes et peu onéreuses. Cette loi propose notamment des initiatives open source pour promouvoir l’adoption du libre au sein du gouvernement et des établissements d’enseignement.

Désormais, l’open source n’est plus l’apanage des seules entreprises technologiques, puisque ces solutions sont sollicitées autant dans l’industrie que dans la santé et les services financiers et même dans la défense. Autant dire que l’open source est promis à un avenir radieux en France, à condition toutefois que les employeurs pallient la pénurie des talents. A l’Open Source School, nous formons nos étudiants pour justement combler ce besoin. Si vous souhaitez devenir un développeur open source, découvrez notre programme !