L’open source : créateur d’emploi et de croissance

Open-source-France 30 Nov

L’excellente performance affichée par les logiciels open source en France encourage davantage les entreprises à s’inscrire dans cet élan porteur d’emplois et de nouvelles possibilités. A l’heure du tout-numérique, les entreprises françaises tous azimuts s’activent pour réussir leur migration, et semblent particulièrement intéressées par le logiciel libre. Trouver les bons profils capables d’accompagner cette transformation demeure parmi les préoccupations majeures des employeurs dans le secteur. Les détails…

L’open source français : un levier de croissance

Les logiciels open source et les services associés affichent une santé flamboyante dans l’hexagone. Ce secteur devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 6 milliards à l’horizon 2020. Il s’accaparerait alors 13 % du marché des logiciels et services associés. Cette tendance haussière perdure depuis 8 ans sur le marché français, où la part de l’open source a presque triplé. Le secteur représente aujourd’hui 50 000 emplois, dont la plupart sont concentrés dans le développement, le conseil et les infrastructures. Cet écosystème rassemble aujourd’hui près de 450 entreprises structurées en groupements et fait donc de l’Hexagone un leader européen en la matière.

L’open source favorise le recrutement

Pour mettre en œuvre une « usine » de développement qui constitue un élément stratégique pour accompagner la transformation numérique, les entreprises doivent recourir massivement à l’open source pour parvenir à attirer plus aisément les bons développeurs. En plus de faciliter les recrutements, la culture open source s’avère un moyen efficace pour mobiliser et stimuler les équipes IT, en les inscrivant dans une démarche d’intelligence collective ayant pour objectif de créer une valeur qui va au-delà même de l’entreprise. La plupart des entreprises qui mettent en place une telle démarche de gouvernance visent à mettre en commun des développements internes, tandis que la contribution à des projets open source externes reste somme toute assez rare.

1 000 postes à pourvoir en 2017

A l’occasion du Paris Open Source Summit 2016, le CNLL (Union des entreprises du logiciel libre et de l’open source en France) a dévoilé les résultats de son enquête sur l’emploi du secteur. Il en ressort que les entreprises seraient prêtes à créer 1 000 emplois l’année prochaine. Une majorité d’entre elles (72%) recherchent des diplômés de niveau master ou ingénieur. Les profils prisés sont plutôt variés : jeunes diplômés, profils expérimentés, contrats en alternance, préparation opérationnelle à l’emploi (POE)… Plus de la moitié des entreprises de type start-up/PME/ETI du logiciel libre et de l’open source recrute des jeunes issus d’écoles spécialisées comme l’Open Source School.